Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et moi ?...

Visiteurs

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog
5 mars 2006 7 05 /03 /mars /2006 11:44

9 petits jours passés dans le Pays Dogon et à Mopti nous ont donné l'envie de revenir au Mali, plus longtemps, pendant la saison de l'hivernage.

Nous avons été accueillis à Bamako par Massi qui tient une maison d'hôtes au sud du Fleuve Niger. L'endroit est tranquille et loin de la pollution qui étouffe le centre ville. La nuitée revient à 5 000 FCFA  - 7,50€ -(février 2006) pour une chambre avec douche et WC. La chambre est propre, ventilée et très agréable. De plus, Massi s'occupe si on le souhaite du change, sans prendre de commission par rapport aux autres changes.

Quelques heures de bus plus loin, nous voici à Ségou où nous avons rencontré Abdulaye, un poète qui vend ses oeuvres dans la rue. C'aurait été plutôt pas mal de se faire conter fleurette au bord du fleuve... si nous n'avions pas été en retard au rendez-vous qu'il nous avait fixé ! Et moi qui pensais que le temps n'avait aucune importance au Mali :-)

De Mopti, nous décidons de poursuivre nos courtes vacances dans le Pays Dogon, qui parait-il mérite le détour. Bien nous en a pris. Peu après Djiguibombo, nous quittons notre chauffeur et partons avec Colombi,  notre guide à la découverte des villages.

De ces 3 jours de marche sous le soleil, de ces journées à ne croiser quasi personne, je retiendrai une nuit à la belle étoile, sur le toit d'une maison, les echelles sculptées à monter avant d'arriver sur les toits... les paysages magnifiques ; des étendues gigantesques de plaines, des cultures de maraîchages sorties d'on ne sait où ; des couleurs vives... et la promesse que cet endroit déjà majestueux peut être encore plus beau lors de la saison des pluies.

Notre seul regret réside dans le guide que nous avions choisi, ou plutôt qui nous a choisi. Bien qu'il nous ait montré une série de lettres de recommandations, de certificats d'emploi comme guide... Il n'avait aucune anecdote à raconter sur le Pays Dogon. Nous en apprenions plus en lisant nos 2 guides du Routard et Petit Futé... et en croisant des guides accompagnant d'autres touristes ! C'est dommage. Ceci mis à part, le peu que nous avons vu et vécu à TeneBegnemato laisse présager de magnifiques paysages pendant la saison des pluies. Nous imaginons les majestueuses falaises envahies de cascades.

Notre prochain voyage n'est pas encore précisemment programmé, mais nous recherchons des adresses de maisons d'hôtes près de Djenné, de Tombouctou et dans la région de Kayes. N'hésitez pas à nous en proposer !

A très bientôt,

 

Maryse

Partager cet article

Repost 0
Published by Maryse Landau - dans Balade Malienne
commenter cet article

commentaires

Articles Récents